Nous serons 500 personnes à la Journée de l’Intuition du 25 mars 2017 ! Il reste quelques places pour les ateliers du 26 mars... Réservez votre place

Ouverture sur l’Infini, le livre

Publié le 20 mars 2013, « Ouverture sur l’infini » est le plus récent des ouvrages de Stephan A. Schwartz. Cet essai clôt sa trilogie sur ce qu’il appelle l’ « ingénierie de la conscience intuitive », et il finalise enfin ici une œuvre commencée avec « Les cavernes secrètes du temps » (1980) et « Le projet Alexandrie » (1985) [En bas de cette page, vous trouverez un lien vers un article de notre blog spécifique à ce projet, une vidéo vous y attend]. Ces deux livres présentaient respectivement un historique de l’intuition en tant qu’outil pour l’archéologie, et le journal de bord de son spectaculaire projet d’archéologie intuitive mené en Egypte. Dans « Ouverture sur l’infini », Schwartz nous propose de découvrir ce qu’il a accompli et compris depuis lors concernant la nature de la conscience et l’utilisation de nos capacités intuitives, et nous invite à suivre ses pas !

La science de l’intuition

Stephan Schwartz est un des pères du Remote Viewing, c’est-à-dire de l’utilisation des capacités intuitives dans un cadre contrôlé, scientifique, et donc particulièrement efficace. L’ouvrage se veut donc être un traité de Remote Viewing.

Cette science de l’intuition, ou art martial mental comme le surnomme les pratiquants, est principalement issue de travaux réalisés aux USA dans les années 1970-80, mais est au fond beaucoup plus ancienne que cela. C’est en partie cette histoire que l’auteur nous propose de découvrir, en commençant par l’expérience menée par le roi Crésus au Vème siècle avant notre ère. Au fil de l’historique, de nombreux pans de la recherche sur la capacité intuitive sont abordés. L’on peut notamment citer les travaux menés sur la prévision d’événements, en état de privation sensorielle, en état de rêve, ou encore les effets des champs électromagnétiques sur la perception intuitive.

L’apprentissage par l’exemple

Au-delà de la présentation historique, l’intérêt essentiel de l’ouvrage se situe – à notre avis – à un autre niveau. Et c’est la personnalité et le parcours de Schwartz qui font ici tout l’attrait de l’ouvrage. Schwartz se distingue de la grande majorité des chercheurs du domaine du fait qu’il passe régulièrement du travail en laboratoire à la pratique, c’est-à-dire à la mise en application en situations concrètes. Ses projets applicatifs nourrissent ensuite en retour sa compréhension théorique, et c’est suffisamment rare pour le souligner.

Cette attitude, et cette complétude dans la démarche, lui permettent tout au long du livre d’illustrer par des exemples riches et variés les protocoles et autres trucs et astuces permettant d’utiliser efficacement son intuition. Il est entre autres ainsi question de stratégie d’entreprise, de criminologie, de diagnostic médical, et bien sûr d’archéologie.

Fort de ces 40 ans d’expérience, l’auteur nous livre donc ici un guide théorique et pratique pour utiliser notre intuition dans un cadre efficace, en allant jusqu’à nous donner de nombreuses clés pour concevoir et gérer nous-mêmes des projets de Remote Viewing. Ce dernier point est unique et mérite d’être souligné.

La conscience non-locale

Un dernier point essentiel d’ « Ouverture sur l’infini » est que l’auteur apporte constamment un élargissement à son propos. D’où le titre du livre. S’appuyant sur le Remote Viewing et les réussites de l’intuition mise en action, Schwartz s’attache à en montrer les implications individuelles pour l’Homme, les implications sociales et spirituelles. Il met en perspectives, fait des liens, par exemple avec le génie créatif et la méditation. Il en ressort une vision plus claire de ce qu’est la conscience humaine, et de comment chacun d’entre nous peut concrètement accéder à ce « Grand Tout » qui nous unit.

Car ce que montre l’usage de l’intuition, c’est que nous ne sommes pas séparés, ni les uns des autres, ni de l’univers dans sa globalité. Une partie de nous n’est pas assujettie à un espace et à un temps donné. Nous sommes dans ce que Schwartz appelle la non-localité. Et il en apporte la preuve par l’exemple.


Evénement :
Atelier exceptionnel de Stephan A. Schwartz
Paris – 21 novembre 2015

Acheter le livre :
Le livre « Ouverture sur l’infini » de Stephan A.Schwartz est disponible en français sur Amazon. Pour s’y rendre, il suffit de cliquer ici.


Laisser un commentaire

Simple Share Buttons