Télépathie cellulaire ?

Les cellules peuvent communiquer sans aucun contact physique entre elles

Des scientifiques de l’Université de Californie Los Angeles (UCLA) et de l’Université de Médecine Charles R. Drew ont découvert que les cellules cancéreuses et les cellules mourantes pouvaient communiquer avec les cellules nerveuses saines sans être physiquement connectées entre elles. Cette étude, publiée dans l’American Journal of Translational Research en janvier 2013, contribue à une meilleure compréhension de la communication cellulaire.

Selon l’auteur principal de la recherche, le Dr Keith Norris, les seuls modes de communication cellulaire connus jusqu’à présent étaient la communication par contact direct ou par l’intermédiaire de molécules de signalisation jouant un rôle de messager (hormones, neurotransmetteurs, etc.). Aujourd’hui, il semble que les cellules soient aussi en mesure de communiquer efficacement à travers les barrières physiques.
Télépathie cellulaire (Crédit Photo : WavebreakMediaMicro - Fotolia.com)Pour leur recherche, Norris et ses collègues ont étudié le comportement de cellules nerveuses saines durant le traitement du signal calcique, alors qu’ils les avaient isolées dans une enceinte fermée. L’équipe a découvert que les cellules isolées conservent les mêmes propriétés de signalisation du calcium lorsqu’elles sont entourées d’autres cellules nerveuses saines à l’extérieur de la barrière. Mais si les cellules isolées sont entourées par des cellules cancéreuses ou mourantes, elles traitent les signaux calciques différemment. Ceci suggère qu’une communication avec les cellules environnantes s’est produite, alors que la barrière physique empêchait toutes formes de communications habituelles entre elles.

Les conclusions de cette étude semblent démontrer l’existence d’une forme de communication intercellulaire encore inconnue et potentiellement plus élaborée. Bien que d’autres études soient nécessaires pour mieux appréhender cette communication non-physique, cette grande découverte représente une étape importante pour le développement de nouvelles approches thérapeutiques et pourrait conduire à de nouveaux traitements pour le cancer et d’autres maladies.

Source : American Journal of Translational Research, Physically disconnected non-diffusible cell-to-cell communication between neuroblastoma SH-SY5Y and DRG primary sensory neurons

Crédit Photo : WavebreakMediaMicro – Fotolia.com


1 commentaire

  1. chastain sylvie-Répondre
    13/02/2013 à 19 h 52 min

    Excellent !

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons