Comment apprendre à se servir de son intuition pour réussir ses cadeaux de Noël ?

Si on se servait de son intuition pour trouver des cadeaux originaux qui vont vraiment faire plaisir ? Contrairement à ce que l’on croit souvent, écouter son sixième sens, ça se travaille. Les conseils de Marie-Estelle Couval, formatrice à IRIS, école de l’intuition.

Noel s’affiche dans toutes les vitrines des magasins et c’est l’éternel casse-tête : comment trouver un cadeau original qui fasse vraiment plaisir ? « Habituellement, quand on cherche un cadeau, on utilise son raisonnement. On réfléchit à partir de l’expérience que l’on a de la personne : quelles sont ses activités ? ses loisirs ? son boulot ? L’intuition permet de trouver d’autres voies plus innovantes », explique Marie-Estelle Couval, formatrice à IRIS, école de l’intuition.

Un processus cognitif plutôt qu’un don

Offrir un cadeau original, c’est prendre un risque, qui peut parfois se solder par un échec. Sommes-nous tous capables d’avoir de bonnes intuitions ? Oui, si l’on en croit Marie-Estelle Couval. « L’intuition n’est pas un don, note la spécialiste. C’est un processus cognitif à la portée de tous. Notre intuition est toujours juste. Si on se trompe, c’est le signe qu’on ne l’a pas suffisamment écouté. Le message a été brouillé par des raisonnements, des blocages, la peur de se tromper, nos émotions ».

Faire appel à son intuition grâce à une méthode

Comment faire appel à son intuition ? Marie-Estelle Couval et Alexis Champion ont mis au point une méthode adaptée au grand public pour déclencher à volonté ce qui apparaît d’habitude comme spontané, dans leur ouvrage « Développez votre intuition » aux ed. Leduc.s. L’objectif : provoquer le ressenti par une approche multi-sensorielle et trier ensuite les informations pour ne garder que l’intuition « pure ».

Moins on en sait, mieux c’est

C’est le moment d’aller contre nos réflexes habituels. Pas besoin de bien connaître la personne, de la sonder ou d’aller faire du repérage en boutique. Au contraire ! « Moins on en sait, mieux c’est, affirme Marie-Estelle Couval. C’est un peu comme la chance du débutant. Il faut éviter les projections et être dans un lâcher-prise total. » Mode d’emploi en quatre étapes.

Etape 1 : se préparer
Il est essentiel de mettre de côté tout ce qui pourrait gêner l’intuition. Prévoyez un sas de préparation physique et mentale. Soyez disponible (la démarche prend 45 minutes environ). Préparez un tableau avec trois colonnes : personnel / intuition / raisonnement. Pour se mettre dans un état d’esprit neutre, notez dans la colonne « personnel » toutes les émotions qui pourraient vous gêner (« j’ai une altercation avec mon boss aujourd’hui », « j’ai mal au ventre »…). Débarrassez-vous également de vos idées préconçues de cadeaux en les couchant sur papier. C’est autant d’obstacles à la perception.

Etape 2 : s’essayer au questionnement intuitif
Le questionnement intuitif permet de trier les informations pour ne garder que l’intuition. D’abord, commencez par formuler la bonne question. « Quel cadeau correspond le mieux à ma belle-mère ? » pourrait induire en erreur car elle fait appel au raisonnement. Formulez-la plutôt de cette façon : « comment est le cadeau que je vais offrir à ma belle-mère ? », quitte à y ajouter quelques informations comme : « pour Noël 2018 », « dans une fourchette de prix de 20 à 30 euros ? » Par cette question, c’est bien l’intuition qui est sollicitée pour faire venir des perceptions. « L’intuition ne déduit pas, elle perçoit », explique la spécialiste. Il s’agit de récolter des pièces d’un puzzle avec lequel on va reconstituer l’objet.

Posez des questions ouvertes destinées à décrire l’objet en sollicitant les 5 sens (visuel, auditif, goût, odeur…). Interrogez-vous sur les caractéristiques physiques de l’objet : comment sont les couleurs ? Comment sont les lumières ? Comment c’est quand on touche l’objet ? Répondez toujours par des adjectifs. Si jamais un nom d’objet vous vient, écartez-le en le notant dans la catégorie « raisonnement » de votre tableau, et continuez. N’hésitez pas à faire des dessins. Comment sont les formes ? les tailles ? les positionnements ? Percevez-vous des mouvements ? Comment sont les textures ? Comment est-ce en bouche ? Comment est son goût ? Si vous le secouez, quel bruit fait-il ?

Continuez jusqu’à récolter de 20 à 30 informations sensorielles. « c’est rouge », « ça a un goût métallique », « c’est rugueux », « c’est long »

Etape 3 : faire des croquis
Dessinez pour vous représenter dans l’espace comment est l’objet. N’hésitez pas à fermer les yeux pour laisser la main courir sur le papier sans réfléchir. Rouvrez les yeux. Des pensées vous viennent : « je ne sais pas dessiner », « elle est nulle cette méthode » ? Évacuez ces pensées en les notant dans la colonne « personnel ». Continuez votre questionnement : comment est cet objet de face ? de profil ?

Etape 4 : s’interroger sur l’utilité de l’objet
Comment je l’utilise ? comment fait-on pour s’en servir ? A quoi sert l’objet ? Notez vos premiers ressentis sans filtrer ni juger. Ne vous censurez pas, même si cela paraît complètement loufoque. Comment ma belle-mère peut-elle s’en servir ? Ces étapes terminées, il vous faut récolter entre 60 et 100 informations. Si vous n’en avez pas suffisamment, vous ne pourrez pas reconstituer le puzzle. Reprenez alors le fil des questions.

Reconstituer le puzzle
Une fois ce travail fait, reprenez tous les éléments du puzzle pour reconstituer le cadeau perçu par votre intuition. Pour certains, ce peut être évident, pas pour d’autres. C’est alors le moment de sonder la personne ou de faire un tour en boutique avec ces notes pour voir si quelque chose ne va pas nous interpeller.
Exemple : Dans votre questionnement intuitif, vous avez récolté des notions autour de la nature, la marche, la promenade. Pourtant, ça ne colle pas avec l’idée que vous vous faites de votre belle-mère qui a le profil d’une citadine. Questionnez-la : « Si je te dis : nature, promenade, ça te parle ? » « Ah oui, je viens justement de m’inscrire au club de marche ». Bingo, votre intuition qui vous guidait vers des chaussures de marche a vu juste. A vous de jouer.

Exemples de notes prises lors de ce questionnement intuitif par Alexis Champion, fondateur d’IRIS en quête d’une idée de cadeau.

Développez votre intuition
Le livre

L’intuition est une capacité universelle : à l’instar de la musique ou d’une langue étrangère, elle se travaille et se cultive pour devenir un guide intérieur, un phare qui nous éclaire et nous accompagne sur notre chemin de vie.

Découvrir le livre


Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Iris Intuition

Recevez les "Nouvelles intuitives" en priorité !

Une fois par semaine, nous alimenterons votre curiosité dans le domaine de l'intuition et la vie d'IRIS Intuition. Nous sommes passionnés et convaincus que l'intuition a un rôle majeur dans nos évolutions individuelles et collectives.

Chaque semaine, nous vous proposons des articles, des vidéos, des clés pour progresser dans votre démarche intuitive et des informations sur nos formations et événements.

En vous inscrivant, vous recevrez également un "petit" cadeau de bienvenue que vous découvrirez une fois l'inscription confirmée.

Pour valider votre demander, veuillez consulter l'e-mail que vous avez reçu et suivre les instructions. Nous vous écrirons avec l'adresse contact@iris-ic.com. Assurez-vous que cette adresse ne sera pas traitée comme un spam.