Nous serons 500 personnes à la Journée de l’Intuition du 25 mars 2017 ! Il reste quelques places pour les ateliers du 26 mars... Réservez votre place

Portrait de Stephan A. Schwartz

Un pionnier de l’archéologie intuitive

Tout à la fois écrivain, chercheur, aventurier, philosophe, auteur et producteur de documentaires, Stephan A. Schwartz est une personne difficile à étiqueter. Il a consacré la majeure partie de sa vie à comprendre comment des individus et un petit nombre d’entre eux pouvaient (et avaient) changé l’histoire, par ce qu’il appelle leur façon d’être.

Travaillant aujourd’hui pour le Samueli Institute, pour lequel il a en charge les projets de l’unité Cerveau, Esprit et Soin, il fut notamment le directeur des recherches de la Mobius Society, directeur de la recherche du Rhine Center, et associé au Cognitive Sciences Laboratory. Il étudie et écrit sur les performances humaines extraordinaires depuis 40 ans, qu’il a principalement abordé sous l’angle de l’anthropologie et de la parapsychologie scientifique.

Il fut également membre de l’équipe éditoriale du National Geographic, et a écrit dans de nombreux journaux, dont The Washington Post, The New York Times, The Washington Star et publié plus de 30 articles scientifiques sur le Remote Viewing, l’intuition, le futurisme, la créativité, la conscience, l’intention thérapeutique, l’histoire et la philosophie des sciences, l’analyse stratégique et géopolitique.

Afin de faire accepter l’étude de la conscience et du transcendantal dans le champ scientifique, il a cofondé la Society for the Anthropology of Consciousness [Société pour l’anthropologie de la conscience], aujourd’hui affiliée à l’American Anthropological Association.

Par ailleurs, dans les années 70, il fut assistant spécial pour la recherche au sein de l’U.S. Navy, et a alors écrit des discours pour le Président des Etats-Unis, le Secrétaire de la Défense et des amiraux en chef.

Mais aujourd’hui, il est peut-être plus connu pour son rôle dans la création du Remote Viewing et pour son utilisation dans la localisation et la reconstruction de sites archéologiques. Il a participé à de nombreuses expéditions, notamment sur les rives de Grand Bahamas où il a retrouvé le bateau Brig Leander, sur la St. Anne’s Bay en Jamaïque avec l’Institut d’archéologie nautique où a été retrouvée la caravelle de Christophe Colomb, ou encore à Alexandrie en Egypte, qui a abouti sur la première cartographie moderne du port oriental et à de nombreuses découvertes (palais de Marc Antoine, palais ptolémaïque de Cléopâtre, ruines duphare des pharaons, ville de Marea).


Evénement :
Atelier exceptionnel de Stephan A. Schwartz
Paris – 21 novembre 2015


Laisser un commentaire

Simple Share Buttons